baptiste/ octobre 6, 2017/ Non classé/ 0 comments

Photo POP School, Anthony Marion 

Anthony Marion, nouveau chef de projet de la Fabrique Numérique de Maubeuge nous explique l’arrivée de POP School sur le territoire de l’agglo Maubeuge Val de Sambre.

Que le temps passe vite… Cela fait déjà plus d’un mois que POP School s’est installé sur Maubeuge. C’est d’ailleurs, plus précisément, au sein des locaux de Réussir en Sambre Avesnois que la formation de Data Security Helper se prépare. Un bâtiment spacieux et moderne qui impulse une nouvelle dynamique pour l’emploi, l’insertion et la formation.

Au cœur de cet établissement on compte plus de 80 salariés. J’ai donc vécu mes premiers jours au rythme des « C’est vous monsieur POP School ? ». Une question qui me fait encore sourire tant elle est propice à nouer un premier contact et des relations durables avec les équipes sur place. Je profite également de cet article pour remercier Christelle Lecomte pour son accueil, Christine Prissette pour son écoute et Zoé Fleuru pour sa disponibilité mais également toutes les équipes du PLIE (Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi), la Maison de l’Emploi et la Mission Locale. Merci à tous pour votre accueil chaleureux.

Durant ce premier mois j’ai pu découvrir un patrimoine numérique riche sur la communauté d’agglomération Maubeuge Val de Sambre en visitant, entre autre, la gare numérique de Jeumont. Un lieu unique au cœur duquel l’art s’associe à la technologie.

J’ai également porté les couleurs de POP School mais aussi celles de Maubeuge au-delà du territoire. J’ai, en effet, présenté notre formation Data Security Helper lors du salon pour l’emploi de Paris à la Concorde mais aussi au salon du numérique de Bouchain et lors de nombreuses conférences comme le Cyber@Hack à Issy les Moulineaux. Tous les regards seront donc tournés vers Maubeuge dans les mois à venir. Nous sommes porteurs d’un projet innovant sur une thématique forte et plus que jamais actuelle : la cybersécurité.

D’ailleurs, il ne reste plus que quelques jours avant la clôture des inscriptions à la formation DSH. L’heure de faire un premier bilan, vous êtes nombreux et nombreuses à nous montrer votre intérêt pour les métiers de la cybersécurité. Nous avons d’ailleurs déjà accueilli plus d’une trentaine de candidats aguerris et prêts à se frotter à nos légendaires tests de logique. C’était également l’occasion pour eux d’exprimer leurs connaissances en informatique en répondant à notre QCM.

Au fait et vous, seriez-vous un bon DSH ? Je vous laisse répondre à cette question :

Combien y a t-il d’octets dans un ko (kilo-octet) ? 1000, 1024, 1048 ou bien encore 2048 ? Pas facile n’est ce pas, allez un indice l’octet est codé sur 8 bits . La réponse dans notre prochaine newsletter.

Partenaires de la fabrique numérique Maubeuge

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*